sous la peau les mots

et réciproquement.

11 juin 2007

Techniques d'enfumage

En dehors des patines, il existe d'autres techniques susceptibles d'apporter une touche différente sur la finition des pièces en argile, qu'il s'agisse de céramique ou de modelage.

 

Le raku est depuis quelques années mis à toutes les sauces et devient donc relativement connu. S'il est à l'origine sous tendu par une philosophie, ici, il se résume le plus souvent à une technique comme une autre. Pour le raku on cuit une première fois sa pièce pour qu'elle soit solide. Puis on émaille certaines parties. Deuxième cuisson donc pour fixer l'émail.
Mais contrairement à l'émaillage classique (cuisson, laisser refroidir puis sortir du four) on ouvre le four et on sort les pièces alors qu'elles sont au environs de 900°. Pour les plonger aussitôt dans la sciure, les copeaux de bois, aiguilles de pin ou autre combustible.
Ensuite on plonge les pièces dans l'eau ce qui a pour effet de craqueler l'émail. Cela donne des effets absolument imprévisibles.

Mais cette technique n'est pas possible avec tous les types de four au risque de faire claquer les résistances d'un four électrique par exemple.

 

Néanmoins samedi passé nous avons tenté au sein de l'atelier d'argile que je fréquente deux sortes d'enfumage.

 

Enfumage à chaud :

 

Les pièces ont été cuites une première fois au biscuit puis émaillées et remises à cuire.
Nous avons préparé une lessiveuse avec au fond des copeaux de bois et quelques feuilles de papier.

copeaux_a_bruler   preparation

Pendant ce temps les pièces en parties émaillées étaient toujours dans le four, une fois la température du four tombée de 1000° à 400° nous avons ouvert le four

defourner

Les pièces étant extrêmement chaudes il faut les saisir à l'aide d'une longue pince en métal.
Nous les avons plongé le vase dans la lessiveuse en partie remplie de copeaux


piece_chaude      copeaux

Puis complété avec d'autres copeaux et du papier. La pièce étant brulante les copeaux vont s'enflammer puis bruler. On laisse bruler pour obtenir de belles flammes puis après une dizaine de minutes on couvre la lessiveuse pour étouffer le feu et créer la fumée qui va donner l'effet d'enfumage.

lessiveuse_2


dix minutes après on sort la pièce toujours avec la pince. Puis on la plonge dans l'eau pour faire craqueler l'émail. Ici le vase est peu émaillé donc l'effet n'est pas visible. Mais la terre devient marron noir au lieu du rouge classique.


pot_enfume

Il y a eu de belles pièces de réalisées, celle ci n'en fait pas partie c'est simplement pour illustrer l'enfumage à chaud. Cette façon de procéder évoque la technique du raku sans pourtant en égaler les effets.


Et puis il y a l'enfumage à froid.

Dans ce cas là, on n'émaille pas les pièces. Il s'agit donc de terre brute.

On reprend la lessiveuse, que l'on emplit de copeaux, journaux et petits morceaux de bois. Sans tasser car il faut que l'air puisse circuler et alimenter les flammes.

briquet  en_feu

Quand les copeaux ont bien pris et que les flammes sont présentes, on place une ou plusieurs pièces dans la lessiveuse avec la pince en métal.

J'ai choisi de mettre une statue, et je l'ai volontairement positionnée la tête en bas.

enceinte_biscuit

Après un bon quart d'heure de flammes, j'ai sorti la statue. Le fait que ce soit une pièce assez haute (40 cm) et la position inversée ont donné un effet particulier et tout à fait aléatoire. Puisque tout dépend d'où les flammes touchent la pièce.

Voici le resultat :

enceinte   enceinte_2

Une fois refroidie la terre peut être cirée.


ps: celle ci n'a pas de nom pour l'instant...si vous avez des idées !





Posté par souslesmots à 15:23 - Commentaires [7] - Permalien [#]

Commentaires

    enfumage à froid

    super sympa le site.
    Je commence juste, donc vos conseils sont les bienvenus. est ce que cette technique permet d'obtenir des pièces plus solides ou cela permet juste un rendu plus rustique?
    Ne possédant pas de four, où est ce que je peux faire cuire mes pièces si j'en ai envie?
    AH, j'oubliais : combien de temps pour la cuisson?
    Merci;

    Posté par Lisa Mäé, 04 décembre 2007 à 09:26
  • Il faudrait peut-être préciser que la terre choisie doit être réfractaire ( à cause du choc thermique)et déjà biscuitée.
    Cependant, je me pose quand même la question : est-il possible de faire des enfumages avec terres à faïence ordinaires ? Peut- on envisager alors de monter le four à Raku seulement jusqu'à 400 ou 500°
    Peut-on aussi faire des enfumages A FROID ?

    Posté par pégau, 30 mars 2012 à 10:18
  • Il faudrait peut être également considérer que l'auteur de ce blog n'a jamais eu prétention de tout connaitre, et apprécier simplement le partage.

    Ceci étant, il n'est pas obligatoire que la terre utilisée soit réfractaire : dans ce cas présent une partie des pièces était composée de simple faience lisse.

    Qui plus est, j'ai expliqué en début de note qu'il faut d'abord cuire une première fois les pièces pour qu'elles soient solides = biscuitées.

    Enfin, la fin de la note parle de l'enfumage à froid...je ne vais pas ré expliquer.

    La seule différence avec une terre réfractaire, c'est que l'on limite un peu les risques de casse, mais raku ou enfumage il faut être prêt à perdre des pièces.

    Posté par souslesmots, 31 mars 2012 à 17:30
  • J'ai apprécié vos commentaires pour expliquer l'enfumage. Cela me donne une meilleure vision quand je vois des expos d'argile faites par enfumage. J'essayerai peut-être un jour, enfin si j'arrive à me procurer une vieille lessiveuse.

    Posté par joce, 23 mai 2013 à 13:41
  • questions sur le four

    Bonjour, j'ai un four cezame, électrique, puis-je ouvrir mon four à 400 degrès sans risque de détériorer les résistances de mon four ? merci pour votre réponse.

    Posté par marie, 26 août 2014 à 07:32
  • gitane sans filtre?

    ( ok je sors ----> )

    Posté par Cécile, 12 juin 2007 à 07:35
  • Tes explications sont passionnantes, merci de prendre le temps de tout décrire et d'y joindre les photos. Tu nous montreras ta "X" une fois cirée ?
    Bizzzzzzz et continue

    Posté par marie, 14 juin 2007 à 19:41

Poster un commentaire