sous la peau les mots

et réciproquement.

22 mars 2008

Suspendue.

C'est ainsi que je me sens.

Tout va bien. J'ai terminé les peintures du salon, ce qui n'est pas malheureux ! Certes il reste pas mal de nettoyage, gratter les carreaux, décaper entièrement le sol puis le protéger, balader pour cela les meubles dans toutes les pièces, j'ai toujours un meuble CD en cours de montage, le miroir n'est pas fixé, les tringles non plus.

J'ai nettoyé mon atelier, ma terre est prête, elle n'attends plus que moi je crois. J'ai soigneusement humidifié l'argile durant ces semaines pour ne pas perdre de terre, pour pouvoir sculpter encore et encore. Des idées ? Elles trottent dans ma tête. Le bouddha attend son socle que je dois terminer de raboter puis teinter et cirer.

Et puis, en prévision un anniversaire. 21 ans. J'ai l'impression d'avoir fêté ses 20 ans il y a un mois. Et pourtant non..un an est passé. Comme toujours dans ces cas là, je commence à cogiter cadeau, un qui ai du sens. Et cuisine. On ne se refait pas. Quel gâteau ? Quel repas ?

Je me sens en suspends. Entre plusieurs projets, tous intéressants, tous motivants. Mais tous...à venir.

Là tout de suite, immédiatement : je suis ...désœuvrée. Pour un peu ..je demanderais un bon vieux mur pas droit à refaire. Du carrelage à faire sauter bref..quelque chose de suffisamment physique pour défouler le trop plein d'énergie que je sens latent.

Il me reste des choses à faire, mais qui demandent davantage patience et minutie. Or là..j'ai envie de mouvements, d'amplitude, d'action.

J'ai même commencé à désherber une partie du pseudo potager. C'est dire...parce que le jardinage et moi...

En fait les choses ne vont pas assez vite à mon gout je crois. Je suis en mode gamine qui ne veut pas attendre être raisonnable et mesurée.

Tout va bien quoi :)

Posté par souslesmots à 10:37 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

    Il faudra me donner ta recette de super forme. Il te reste le nettoyage et ce n'est pas le plus drôle. Mais ce sera tellement bien après. Une fois le récurage des sols terminé, tu te dirigeras tel un aimant vers ta terre et tes mains vont retrouver ce bonheur de malaxer et former et sculpter.
    Et pour la cuisine, je suppose que tu as déjà en tête le menu.
    Cela sent le printemps .....
    Bizzzzzz et bon courage
    Bizzzzzzzzzzzzz

    Posté par Marie Turpault, 25 mars 2008 à 19:14

Poster un commentaire