sous la peau les mots

et réciproquement.

16 août 2009

5 jours

Les dates se rapprochent, j'ai à peu près terminé mes préparatifs, ce qui veut tout et rien dire en fait.

Les amis sont repartis, laissant dans leur sillage un creux d'amour, drôle d'empreinte dont il me faut doucement me défaire pour reprendre mon chemin. Laisser de côté l'écho des rires, l'odeur du monoï qui embaumait tout dans la maison, les sucreries d'enfants, certains noms ne percent plus le chant des cigales, la cuisine retrouve son calme, et les lits tout désertés qu'ils soient semblent gouter ce silence des draps.

Comme chaque fois, je souris en trouvant les oubliés de la saison, un paquet de bonbon entamé, une crème parfumée, un dessin..preuve tangible d'un passé à la fois proche et déjà lointain. Ce n'était pas vraiment des vacances, pas pour moi, plutôt une parenthèse enchantée entre deux courses contre la montre.

les réflexions philosophiques côtoient les questions triviales, les rêves le réel. C'est un drôle de monde. Dont je ne suis toujours pas certaine de faire partie.

Posté par souslesmots à 20:25 - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

    Je ressens exactement la même chose que toi dès que mon petit monde vient mettre de la vie dans notre maison l'espace de quelques jours ...
    Je pense bien à toi à l'approche des jours d'argile.

    Posté par Mariposa, 16 août 2009 à 22:51
  • prends ces cinq jours qui restent comme un cadeau, l'occasion de rassembler tes forces, de te retrouver seule avec toi, de re-prendre le temps,

    je pense à toi et je t'embrasse

    Posté par venise, 17 août 2009 à 00:09

Poster un commentaire