sous la peau les mots

et réciproquement.

08 février 2011

Chairs de terre

Je suis le début et la fin. Tout autant que l'entre deux.

Ma peau est rugueuse, écartelée entre les vides et les pleins, l'ombre et la lumière. J'ai emprunté à la nuit des couleurs improbables, de celles qui se cachent sous les feuillages. Envers d'un endroit trop lisse.

Sous la peau de verre, mes chairs de terre affleurent encore. Blessure impromptue accrochant la rétine.

Je suis au milieu d'un chemin, je suis partout sur cette route, note isolée qui se sait attendue et précédée. J'ignore encore ma place finale.

 

2

Posté par souslesmots à 23:48 - Commentaires [3] - Permalien [#]

Commentaires

    ...

    Touchée.

    Posté par LilaVert, 09 février 2011 à 11:20
  • La photo est en elle-même émouvante ; avec tes mots mon coeur s'est mis à battre...
    Tu sais, le titre de ton post est celui que j'ai donné à l'ensemble des quelques vers que j'ai commencé à écrire sur tes sculptures ...

    Posté par Mariposa, 09 février 2011 à 11:58
  • elle est un peu impressionnante celle ci mais a la fois tellement vivante !

    Posté par florence, 10 février 2011 à 09:24

Poster un commentaire