sous la peau les mots

et réciproquement.

08 février 2011

Chairs de terre

Je suis le début et la fin. Tout autant que l'entre deux.Ma peau est rugueuse, écartelée entre les vides et les pleins, l'ombre et la lumière. J'ai emprunté à la nuit des couleurs improbables, de celles qui se cachent sous les feuillages. Envers d'un endroit trop lisse.Sous la peau de verre, mes chairs de terre affleurent encore. Blessure impromptue accrochant la rétine.Je suis au milieu d'un chemin, je suis partout sur cette route, note isolée qui se sait attendue et précédée. J'ignore encore ma place finale.  
Posté par souslesmots à 23:48 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,

28 décembre 2010

Doutes en Ré Majeur.

J'ai toujours plus de questions que de réponses. Est-il possible que les questions me protègent de jamais trouver les réponses ? Je ne sais pas. Je préfère penser que non. Que chaque question est une avancée vers autre chose, un pas de plus, vers l'avant.   Ce soir j'observais la nuit tomber, les ombres grandir et s'allonger. L'obscurité envahir les recoins cachés et les allées de mon monde. Enfant le souffle du vent agitant les branches dans la nuit me terrifiait comme autant de serres angoissantes qui venaient frapper les... [Lire la suite]
Posté par souslesmots à 00:44 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , ,
05 décembre 2006

Toi

Drôle de carapace toute en angles morts et défenses avortées. Dis, mais à quoi elle sert ?Si l'ennemi est au dehors pourquoi est-ce toi que tu enfermes ?Mécanique illogique qui ne répond qu'à tes propres atavismes. Tu sais, ceux que tu cultives avec application depuis tant d'années. Ces mêmes années où la nuit était ton unique aurore.Puisque tu n'es pas ce monstre imaginaire que d'autres ont dessiné sur ta peau d'enfant..laisse filtrer ta richesse. Oui, celle que tant qualifient d'or, ce petit truc qui brille autour de toi, ces drôles... [Lire la suite]
Posté par souslesmots à 15:18 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,