sous la peau les mots

et réciproquement.

14 janvier 2013

L'Eveil, fin.

Repousser la peau du dessus... Prendre conscience de cette seconde peau, qui telle une cage extrêmement discrète, presque fragile au premier abord, nous enferme, nous isole Risquer. D'ôter cette gangue. La refuser. La déchiqueter au besoin. Gratter cette peau factice, trop lisse, trop neutre. Incolore. Laisser surgir la multitude, surprenante, un peu effrayante parfois, les couleurs et les textures de son être. Observer les failles, celles qui révèlent. Les vides qui disent la présence... Ne plus hésiter. A être. A vivre.... [Lire la suite]
Posté par souslesmots à 18:37 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

12 juin 2012

Redite

Je mets un peu d'ordre, et du coup je relis d'anciennes notes, j'avais écrit cela il y a ...6 ans ! Mazette...   Écrire c'est un peu libérer l'autre à chaque mot. Celui qui erre sous notre peau, qui s'infuse d'années en années de sons, de syllabes, de chansons à gratter pour découvrir les notes.Écrire c'est vivre en décalé le dessus et le dessous.
Posté par souslesmots à 19:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
08 février 2011

Chairs de terre

Je suis le début et la fin. Tout autant que l'entre deux.Ma peau est rugueuse, écartelée entre les vides et les pleins, l'ombre et la lumière. J'ai emprunté à la nuit des couleurs improbables, de celles qui se cachent sous les feuillages. Envers d'un endroit trop lisse.Sous la peau de verre, mes chairs de terre affleurent encore. Blessure impromptue accrochant la rétine.Je suis au milieu d'un chemin, je suis partout sur cette route, note isolée qui se sait attendue et précédée. J'ignore encore ma place finale.  
Posté par souslesmots à 23:48 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
27 janvier 2011

En résonnance

En résonance, j'ai l'imaginaire en imminence.Théâtre de toutes mes absences, c'est un peu la marelle de mes croyances, une échelle vers un ciel sans pierre qui roule, juste des notes qui s'entrechoquent sans croches ni blanches.Et si la syncope était la seule évidence ?Si la dés-errance portait en elle l'absence. Un silence entre deux présences. Un miroir sans tain ni danse. Juste du mercure qui fait monter la cadence.Et si mes mots n'ont pas de sens, peu importe leur cohérence. Elle ne dirait rien de mon essence.Abattre les... [Lire la suite]
Posté par souslesmots à 22:24 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , ,
03 octobre 2010

La déchirure

C'est l'histoire de vies en morceaux. Un quadrillage, un ravaudage. Quelques fils qui dépassent, des endroits où le vide à pris la place. Des no émotions' land.Quelque part entre rien et tout. Une ouate atone où le silence résonne. Avant, il y a la déchirure. Celle qui fait mal. Qui arrache la peau de l'intérieur. Qui fait saigner plus ou moins tout le temps. Et puis arrive un moment où le fait de saigner à cet endroit là fait partie du tissu du coeur. On n'y fait plus vraiment attention. On choisit juste d'ignorer le mince filet... [Lire la suite]
Posté par souslesmots à 19:43 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,