sous la peau les mots

et réciproquement.

13 août 2012

Suspendus

il y a ces larmes qui dévalent soudainement tels des cailloux fracassant les digues éphémères, les fous rires plus ou moins nerveux, l'humour noir à tendance sanguine (l'orange celle qui est très très méchannnnte). Il y a la fatigue, les yeux qui se ferment tous seuls, peu importe qui nous parle, ni combien on l'aime, il y a ces nuits où au contraire ils ne se ferment pas, ou peu. Course de neurones peu inspirés par Morphée préférant faire un petit parcours du combattant bien vicieux. Il y a de drôles de rencontres, faites, à... [Lire la suite]
Posté par souslesmots à 00:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

25 janvier 2012

Tout change...

Parfois on ne choisit pas de changer. On change pour survivre, on change pour continuer, pour avancer.  On change parce que la vie ne nous laisse pas le choix. Et c'est tant mieux. On change parce que l'on est vivant. Et la vie n'est que changements. Et parfois, on change en sachant, que l'on risque de perdre les autres en route. Mais ne pas changer c'est mourir soi-même. C'est mentir. A soi, aux autres, à la vie. Alors on prend une inspiration, on croise les doigts pour que ceux qui nous aiment, comprennent, ou s'ils ne... [Lire la suite]
Posté par souslesmots à 23:43 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
05 mai 2011

Des racines et des Elles

Depuis quelques temps mes pensées s'affranchisent. De moi. Du monde autour de moi. Des envies passées. Pendant très longtemps j'ai pensé que je mourrai jeune. Avant 30 ans. Puis avant 35 ans. Et je suis là. J'ai pensé aussi planter des racines, pour remplacer celles que je n'ai pas eues enfant. On a la racine déficiente dans la famille. Quel que soit l'arbre d'ailleurs. En parlant d'arbres, enfant j'en adorai deux : les baobabs et les palétuviers. Les deux me faisaient rêver par leur ancrage dans leur terre. Solide. Prolixe. Secure.... [Lire la suite]
Posté par souslesmots à 23:23 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,